Langues : un débat pour rien…

Dinc a quan e « crederam »…

David Grosclaude

Assem Nationale 1 - copie

Le débat sur la proposition de loi visant à promouvoir les langues régionales qui a eu lieu à l’Assemblée Nationale dans la soirée du 30 Novembre et jusqu’à la première heure du 1er décembre n’a pas failli à la tradition parlementaire comme chaque fois que le sujet est évoqué.

Les députés avaient à débattre d’une proposition en sept articles traitant de l’enseignement des et en langues régionales, de la presse, de la radio et de la signalétique bilingue. Cette proposition était signée par un peu plus de 130 députés de gauche, mais soutenue par peu d’entre eux. L’assistance était clairsemée.

Personne n’est « contre les langues régionales » n’a t-on cessé de répéter dans l’hémicycle, mais ils sont vraiment peu nombreux à vouloir faire quelque chose.

Les députés abonnés à défendre avec des arguments raisonnables nos langues étaient présents, de gauche et de droite. Mais les abonnés de l’autre camp…

Voir l’article original 687 mots de plus